NPA 86

Sans papiers à Poitiers... Attendez-vous à savoir !

lundi 13 décembre 2010 par un militant indigné





J’étais jeune quand Geneviève Tabouis [1] sur « Radio Luxembourg » égrainait ses éditos de prédictions politiques... Je devais être très jeune même puisque, impénitent bavard, je devais...

Mise à jour le 15/12/10, en téléchargement la lettre du Maire au Préfet.




J’étais jeune quand Geneviève Tabouis [1] sur « Radio Luxembourg » égrainait ses éditos de prédictions politiques... Je devais être très jeune même puisque, impénitent bavard, je devais absolument me taire pour écouter cette dame à la voix criarde... Et que de plus, je ne comprenais rien à tout ce qu’elle racontait !

Eh bien, «  Attendez-vous à savoir...  » que, comme l’a fait le 9/12/10 à 6h00 du matin, la police de Nice, qui a expulsé d’un immeuble 120 demandeurs d’asile (dont une quarantaine d’enfants et bébés) où ils s’étaient abrités -voir un article de métro sur ce sujet-, la police de Poitiers risque de mettre à mal les demandeurs d’asile et sans papiers qui, à Poitiers, « résident » dans des immeubles vétustes.

En effet,... Peut être que les milliers d’expulsions de sans papiers de l’année 2010, après toutes celles des années sarkosistes précédentes : ce n’est pas assez et qu’il faut frapper plus fort !

Peut être que le maire de Poitiers dans les marchandages avec l’État dont il est le spécialiste... Tu me donnes la passerelle, je te donne les feuillants, je te donne le financement de la LGV, tu me donnes, etc. etc. ...

Peut être donc que le Préfet à demandé à notre maire de le « sommer » d’intervenir dans « les agissements ’inacceptables’ des passeurs » [2].

Peut être qu’à sa demande « Les marchands de rêves que sont les passeurs et les marchands de sommeil » seront « identifiés, poursuivis et sanctionnés » [2] mais ce qui est certain c’est que les demandeurs d’asile et autres sans papiers seront bientôt à la rue. Il sera alors plus facile encore des les renvoyer par charters vers leur pays d’origine même si, à raison, ils le redoutent, même si, pour nombre d’enfants, ils ne l’ont jamais connu !

Notre maire comme il le dit dans ce même article (un chef d’œuvre !) ne supporte pas « ceux qui en tirent bénéfice qu’il soit économique ou politique ». Ce que personnellement je ne supporte pas c’est la violence faite aux réfugiés, aux sans papiers, à leur famille et à leurs enfants. Ce que je ne supporte pas c’est le labyrinthe administratif dans lequel leurs demandes de statut de réfugié les fait entrer. Ce que je ne supporte pas c’est leur exploitation dans les arrières cuisines de nos restaurant, leur travail non déclaré sur les chantiers des grands groupes de construction. Ce que je ne supporte pas c’est la crainte qu’ils ont de la police. Ce que je ne supporte pas ce sont les logements insalubres qui sont les leurs...

Mon indignation est politique : tant pis pour le maire ! Je sais que Poitiers « ne peut prendre en compte toute la misère du monde » mais je sais aussi qu’« elle doit en prendre toute sa part ».

Cette déclaration n’est plus le signe d’une gestion « capitaliste » de notre vie municipale par un élu qui se dit socialiste : c’est de la collusion avec le pouvoir en place qui lui, lamine les conditions de vie des plus pauvres pour donner : encore et encore, aux plus riches. Je ne sais pas ce que le maire a obtenu en échange de ce courrier au Préfet mais peut être que s’il avait été sarkosiste, il n’aurait pas fait mieux...

[1] Voir sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Genevi...)

[2] citation de la NR (Alain Claeys déclare la guerre aux passeurs (http://www.lanouvellerepublique.fr/...)


Documents joints

15 décembre 2010
Document : PDF
76.3 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 144602

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ils en parlent !  Suivre la vie du site Presse Quotidienne Régionale   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 13