NPA 86

Conseil municipal de Poitiers du 12 décembre 2011

mercredi 14 décembre 2011 par Maryse DESBOURDES

Interventions de Maryse Desbourdes, élue « Pour une Alternative à Gauche », liste citoyenne soutenue par le NPA et les Alternatifs.

"Les sièges étaient plutôt vides ce soir, pas d’élus verts qui boycottaient le Conseil, pas S. Braconnier (leader de l’UMP), pas P. Mahou (Modem) et pas mal d’absents.

Le début du conseil a été très agité. (cf compte rendu par la Presse locale)

M Huile (centriste) est intervenu sur l’abattage des arbres , M. Monange (majorité PS) a tenté de répondre en disant, en résumé, qu’on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs (mais mieux dit) et que si l’on ne voulait pas que Poitiers devienne une ville musée, il fallait bien la modifier.

Alors là je suis intervenue pour sauver les arbres mais aussi le "gymnase Maillochon."

Vous pouvez ajouter un commentaire à cet article... Voir en bas de page. (désolé, c’est fermé)...










 Où il est question d’habitat 86 et de la fameuse dette

(délibération 60 )

JPEG - 72.1 ko
Vitrail de Notre dame la Grande

"Le quotidien Libération a rendu public une carte des emprunts « toxiques », distribués par Dexia Crédit local (DCL), de 1995 à 2009, et encore en exercice début 2010.

On y apprend que :

  • le Conseil Régional Poitou Charentes a emprunté 65,8 millions d’euros, le surcoût est de 7,5 millions et le ratio de 11,44%
  • Le Conseil Général de la Vienne 18,5 millions, surcoût 0,9 (4,83%),
  • la commune de Jaunay Clan 3 millions, surcoût 1,8 millions (61,18%),
  • Habitat86 a emprunté 12 millions, surcoût 2,6 (21,73%),
  • Centre Hospitalier Laborit de Poitiers : 2,3 millions, surcoût 0,17 millions (7,5%).

En ce qui concerne HABITAT 86 dont la ville est partenaire,nous demandons des réponses : ces emprunts ont-ils été renégociés ou pas ? Combien a-t-il été déjà payé ? Que resterait-il à payer ? Combien cela devrait-t-il coûter aux contribuables ?

Nous vous demandons de faire la clarté et nous demandons plus largement que les emprunteurs engagent un organisme, indépendant des banques et d’eux mêmes, pour faire toute la lumière sur les emprunts toxiques toujours existants"

Réponses :

La municipalité a demandé aux bailleurs sociaux un rapport sur leurs dettes, il n’y a qu’une réponse pour le moment.

J.F. Macaire estime que pour HABITAT 86, il ne peut s’agir de dépenses autre que le logement, en général les bailleurs sociaux ont beaucoup de dettes et que le risque est faible pour eux

Mon commentaire :

Bref, ils n’en savent rien, ou ne veulent rien dire, mais ça ne les soucie pas du tout !


Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 338799

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communiqués, évènements, actions  Suivre la vie du site Elue municipale "liste PAG"   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 232