NPA 86

Poitiers : L’après Municipales. « Il va falloir que le maire et ses amis comprennent que notre opposition est de gauche, résolument de gauche »

jeudi 8 mai 2014 par redac-npa86

« Prenons Parti » s’entretient avec Manon LABAYE, militante du NPA et conseillère municipale à Poitiers. Nous essayons de voir avec elle ce qu’est vraiment un conseil municipal et les objectifs politiques qu’elle se fixe, elle, et son groupe politique.

Propos recueillis et questions posées par un correspondant « Prenons Parti ».

« Prenons Parti » : Salut Manon, tu es conseillère municipale pour le groupe « Osons Poitiers » depuis les dernières élections municipales, quelle a été ta première impression dans cette assemblée locale ?

« Manon Labaye » : Dans le conseil municipal de Poitiers, je me sens vraiment très, très jeune ! On retrouve tous les petits barons locaux du PS, du centre et de l’UMP. Ils font semblant de se détester mais au fond ils sont tous de ce même petit monde de l’oligarchie locale. Un truc tout bête, mais pas si anodin, ils portent presque tous un costume cravate et se tutoient comme un groupe d’amis.

« PP » : Penses-tu qu’il s’agisse d’un lieu de décision démocratique, les poitevins sont-ils réellement représentés ?

« ML » : Ce n’est absolument pas démocratique. Le PS représente 72% du conseil municipal alors que son score au 2nd tour était de 41%. Si c’était une assemblée démocratique nous aurions 8 élus au lieu de 4 avec nos 15,05%. Ce qui est incroyable aussi, c’est que le maire a un mandat de 6 ans pendant lequel il ne consultera pas la population. Les conseils de quartiers sont un leurre et les conseils municipaux des chambres d’enregistrements des décisions du seul Maire. Notre présence va apporter de la politique !

J’ai aussi un message à faire passer. Il va falloir que le maire et ses amis comprennent que notre opposition est de gauche, résolument de gauche, ce qu’il n’est plus, ou pas d’ailleurs. Il est inadmissible à cet effet que nous soyons placés aux côtés de la droite et pire, du Front National. « Les extrêmes » comme dit le PS, n’existent pas. Je suis anticapitaliste, révolutionnaire, antiraciste et démocratique : je n’ai rien à voir avec les racistes du FN et rien a faire à côté d’eux.

« PP » : Pour toi, en quoi est-il utile d’avoir des élus d’opposition de gauche ? Tu es militante du NPA, tu souhaites en finir avec ce système, alors est-il intéressant d’être élue, a-t-on la possibilité de faire avancer des choses ?

« ML » : On a déjà eu une élue du NPA à Poitiers. Maryse (Desbourdes) a porté haut et fort nos idées, nos propositions, notamment des bus gratuits. C’est important car nous représentons beaucoup d’habitants ! Le fait d’être élus nous rend aussi plus crédibles. Enfin, et c’est ce qui me motive le plus, nous pouvons porter le mégaphone des luttes dans le conseil, comme Maryse ou Christiane (Fraysse) l’ont fait pour le théâtre ou la LGV Poitiers-Limoges.

« PP » : Quelle proposition, si tu devais en choisir une, aimerais-tu voir aboutir ?

« ML » : Sans hésitation, les bus gratuits. Je sais que ce n’est pas exactement ce qu’a porté la liste « Osons Poitiers », mais je me bats depuis toujours pour cela. J’espère que nous pourrons imposer un débat dans la population et trancher cette question par référendum. J’y crois !

*Les autres élus d’Osons Poitiers, qui regroupe EELV, le NPA, le PG et Ensemble ! sont Christiane Fraysse (EELV), Jacques Arfeuillère (PG) et Thierry Grasset (EELV).


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 257911

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos publications  Suivre la vie du site Documents   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 10