NPA 86

Même désunis, les trotskistes restent révolutionnaires

mardi 1er novembre 2016 par redac-npa86

Texte d’Alexandre Raguet, interviewé dans la NR/CP.

"J’ai été interviewé par la presse local sur le sujet du trotskysme dans la Vienne. L’article est ici, Même démunis, les trotskistes restent révolutionnaires. Je suis un peu déçu de l’article, bien court, qui ne permet pas de refléter le riche débat avec le journaliste. Je sais que ce n’est pas simple, notamment du point de vue des signes à respecter (et alors qu’il y avait 2 ou 3, je ne vois pas bien, personnes interviewées).

Je précise donc ici deux trois choses. Pour moi, le trotskysme n’a pas été la base de l’engagement. J’ai commencé à militer lors du mouvement de grève contre la réforme Darcos. A ce moment là, j’ai pu m’intéresser à Besancenot, sur internet. J’ai alors rencontré des militants de la LCR, des anciens morenistes et des anciens de LO. Puis j’ai commencé à militer avec le NPA il y a de ça 7 ans.

Mon engagement est communiste. Pour moi, le NPA perpétue une forme de communisme démocratique. Si Trotsky a un intérêt aujourd’hui, je crois, c’est celui-ci : avoir maintenu un peu d’espoir au moment où le stalinisme envoyait les rêves de millions de gens aux enfers de l’Histoire.

Mais ce que j’ai voulu dire dans l’entretien, c’est que si ma formation politique est trotskyste, et que je suis surtout anti-stalinien (anti-autoritaire), ces caractéristiques ne sont pas uniques aux trotskystes. Les anarchistes, les libertaires, de nombreux militants (y compris du PC, du PS historique, des écologistes), des anarcho-syndicalistes portent aussi cet héritage de l’anti-stalinisme. L’objet du NPA était d’ailleurs, aussi, de rassembler cette famille, pas seulement les trotskystes. La famille de la gauche anticapitaliste et anti-autoritaire, sans doute l’une des plus divisées.

Autre chose, j’ai beaucoup insisté sur la théorie de la révolution permanente. Et de l’internationalisme, donc. Même si ce concept peut sembler dépasser, il me semble au contraire totalement d’actualité et justifie, notamment, l’existence du NPA en tant que tel. J’ai rappelé être membre de la IVe Internationale (bien que le NPA n’en soit pas), tout en expliquant que nous avons besoin d’une nouvelle internationale, anticapitaliste, large, à l’image du projet NPA.

Un article sur le trotskysme, ça peut faire sourire. En fait, ça m’a fait sourire sur le coup. Mais en réalité, c’est intéressant, à partir du moment où l’on en discute de manière hétérodoxe, où on cherche à comprendre les trajectoires qui nous mènent au présent.

Trotsky, j’ai du dire lors de l’entretien, car le journaliste m’a demandé de le résumer en une phrase, c’est "l’espérance de la révolution sans les crimes contre l’Humanité". C’est la possibilité d’y croire encore. Le trotskysme est un courant incontournable pour la reconstruction d’un mouvement neuf dans le monde. Et en France particulièrement. Mais il faut le dégager de ses démons : l’intellectualisme, le fractionnisme, le gauchisme, le sectarisme. C’est en ça, notamment, que les mélanges des cultures politiques différentes peuvent être utiles, pour ne garder que le meilleur du mouvement ouvrier, et, de là, ré-inventer un monde neuf. Je termine avec Trotsky :

« Pendant quarante-trois ans de ma vie consciente, je suis resté un révolutionnaire ; pendant quarante-deux de ces années, j’ai lutté sous la bannière du marxisme. Si j’avais à recommencer tout, j’essaierais certes d’éviter telle ou telle erreur, mais le cours général de ma vie resterait inchangé. Je mourrai révolutionnaire prolétarien, marxiste, matérialiste dialectique, et par conséquent athée intraitable. Ma foi dans l’avenir communiste de l’humanité n’est pas moins ardente, bien au contraire, elle est plus ferme qu’au temps de ma jeunesse.

Natacha vient juste de venir à la fenêtre de la cour et de l’ouvrir plus largement pour que l’air puisse entrer plus librement dans ma chambre. Je peux voir la large bande d’herbe verte le long du mur et le ciel bleu clair au-dessus du mur, et la lumière du soleil sur le tout. La vie est belle. Que les générations futures la nettoient de tout mal, de toute oppression et de toute violence et en jouissent pleinement. ». "


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 262496

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ils en parlent !  Suivre la vie du site Presse Quotidienne Régionale   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 19