NPA 86

Ancien théâtre : enfonçons le clou pour gagner !

mercredi 9 novembre 2016 par redac-npa86

Message du collectif de défense de l’ancien théâtre

Le collectif, votre mobilisation ont réussi à faire annuler la délibération qui décidait la vente du théâtre historique de Poitiers. Aujourd’hui, celui-ci est revenu dans la domaine public et il ne tient qu’à nous qu’il y reste et redevienne une salle de spectacle vivant. Désavoué sur le fond par les juges qui mettent en cause la manière dont a été arrachée l’autorisation de déclassement de la salle et rappellent que celle-ci a été obtenue contre l’avis de la commission qui a conclu à la nécessité de conserver ce théâtre pour le spectacle, le maire de Poitiers a annoncé son intention de proposer à nouveau la vente à un promoteur qui en fera un ensemble commerce/logements de luxe. Cette obstination est déplacée, contraire à l’esprit de la décision de justice. Il faut montrer par la plus forte mobilisation possible que nous ne voulons pas de cette vente, de ce saccage du théâtre de Poitiers. Rendez-vous devant la mairie avant le conseil municipal où le maire veut rejouer la mauvaise pièce de septembre 2013. Cette fois, la distribution a changé, le scénario est différent, le maire est affaibli : il faut lui faire comprendre qu’il doit renoncer et ouvrir le dialogue. ça ne se fera pas sans vous. A vos agendas ! Retrouvez l’événement facebook du collectif

RENDEZ-VOUS LE LUNDI 5 DECEMBRE - 17H45 - DEVANT LA MAIRIE DE POITIERS

Pour un rassemblement lors du conseil municipal de Poitiers

En attendant, écrivez à Alain Claeys, député-maire de la Ville. Ci-dessous, un projet de lettre.

A Monsieur le Maire de Poitiers,

Hotel de ville de Poitiers

86000 POITIERS

Le ..........

Objet : Pour la sauvegarde de l’ancien théâtre municipal de Poitiers

et le maintien de sa vocation culturelle

Monsieur le Maire de Poitiers, Mesdames et Messieurs les membres du conseil municipal,

Je fais partie de celles et ceux qui soutiennent le combat pour sauver l’ancien théâtre de Poitiers. Je viens d’apprendre la décision de la Cour administrative d’appel de Bordeaux d’annuler la délibération décidant la vente partielle du théâtre. Je m‘en réjouis, considérant que l’œuvre d’Edouard Lardillier doit être préservée pour sa valeur patrimoniale et que ce théâtre doit être conservé dans sa vocation première de salle de spectacle.

C’est la raison pour laquelle je vous écris aujourd’hui. Je vous demande, Monsieur le Maire, d’être attentif au sens de ce jugement et de ne pas, comme vous avez annoncé votre intention de le faire, reproposer cette vente à votre conseil municipal sans considérer le message délivré par la Cour administrative d’appel de Bordeaux.

En effet, les raisons retenues par le tribunal vont bien au-delà de la notion de vice de forme que vous mettez en avant dans les médias pour justifier la condamnation de la ville. Les juges vous reprochent de ne pas avoir respecté la loi en ne demandant pas préalablement au Ministère de la Culture l’autorisation de déclassement de la salle qui, selon l’ordonnance de 1945, doit précéder toute volonté de cession d’un lieu de spectacle. Le tribunal a constaté que cette autorisation n’a été obtenue que 5 mois après le vote du conseil municipal et que celle-ci, accordée contre l’avis de la commission de déclassement, ne l’a été qu’accompagnée des regrets de la Ministre en poste à cette époque.

Selon le tribunal, s’ils avaient été connus par les membres du conseil municipal, ces deux faits étaient de nature à pouvoir modifier leur décision de vote. Si l’on ajoute la deuxième raison retenue, l’insuffisance de l’information donnée à ces mêmes conseillers, c’est bien la décision même de vendre qui est remise en cause.

Vous avez, à de nombreuses reprises, affirmé votre volonté d’attendre les décisions judiciaires, affirmé votre respect de la justice. Vous devez entendre aujourd’hui ce que celle-ci vous fait savoir. Le dialogue doit s’ouvrir avec les opposant-es à votre projet sur les bases qui sont celles qui viennent d’être mises en lumière : le déclassement obtenu de manière irrégulière doit être revu et on doit entendre à Poitiers que les professionnels du spectacle et les spécialistes de la Commission de déclassement des salles de spectacle jugent que l’Ancien Théâtre doit rester une salle de spectacle.

La mobilisation pour sauver l’ancien théâtre de Poitiers a changé la donne : elle a montré l’attachement des citoyen-nes qui ont signé massivement la pétition de soutien (plus de 8000 signatures) et rallié personnalités et associations dont la notoriété et le sérieux sont incontestables ; elle a démontré la valeur patrimoniale du bâtiment, objet de moult publications dans la presse spécialisée (dont le Bulletin Monumental), soulignant la perte irréparable que serait sa dénaturation quand il devrait faire l’objet d’un classement au titre des monuments historiques ; elle a permis de mettre en lumière que cette salle de spectacle était nécessaire à Poitiers à côté du TAP sans que cela soit plus coûteux que votre projet de cession.

J’espère que vous ne poursuivrez pas dans la voie que vous avez annoncée, et qu’en tant que démocrate vous saurez respecter la justice en tenant compte de sa décision. Je ne doute pas qu’après réflexion, vous saurez ouvrir la voie au dialogue.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le maire, Mesdames, Messieurs les membres du conseil municipal, l’expression de mes meilleurs sentiments,


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 263559

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ils, Elles sont en lutte  Suivre la vie du site Pour le Théâtre de Poitiers   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 89